Sélectionner une page

Les « registres terriers » contenaient les lois et usages d’une seigneurie, la description des bienfonds,
les droits et conditions des personnes, ainsi que les redevances et obligations auxquelles elles
étaient soumises. L’enjeu fondamental était d’identifier les fiscalités seigneuriales.
Notre commune possède ainsi un très précieux ouvrage !